Chirurgie Plastique, Reconstructice et Esthétique.

Lipostructure du visage

Lipostructure du visage à Créteil - Dr Barbara Hersant

Lipostructure du visage

La lipostructure ou lipofilling du visage consiste à restructurer le visage avec ses propres cellules.

Grâce à une micro-lipoaspiration, on obtient différents types de greffes de graisses :

  • Le micro fat pour combler les rides, les creux et embellir (front, tempes, sillons nasogéniens, rides d’amertume, jaw line, lèvres, pommettes, vallée des larmes, décolleté, mains…)
  • Le nanofat pour améliorer la qualité de la peau sans volume en particulier au niveau des joues pour ne pas gonfler celles-ci. Cette procédure est particulièrement intéressante pour les cernes pigmentés.

Cette intervention se fait au bloc opératoire et n’est pas prise en charge par la sécurité sociale sauf dans le cas de malformations congénitales ou de séquelles (brûlure, accident…).

L’intérêt du lipofilling a été longtemps considéré comme volumateur mais la découverte de son caractère trophique (2000) a fait du lipofilling le traitement de médecine régénérative le plus utilisé.

Des études récentes ont démontré que la fraction stroma-vasculaire du tissu adipeux représentait un réservoir de cellules précurseurs dont le potentiel pro-angiogénique était comparable à celui des cellules souches dérivées de la moelle osseuse. De plus, il a été démontré que des cellules souches mésenchymateuses (CSM) étaient également présentes dans le tissu adipeux. Ce dernier représente donc un nouveau réservoir potentiel de cellules pluripotentes.

Le transfert de tissu adipeux autologue est une procédure déjà appliquée pour obtenir l’augmentation des pertes de volume des tissus mous. Les greffes de tissus adipeux prélevé par liposuccion sont ré-injectées de manière sous-cutanée pour restaurer les volumes des zones en defect. Ainsi, la greffe de tissu adipeux est utilisée pour corriger des déformations congénitales et des plaies traumatiques complexes avec perte de tissu mou, après une chirurgie oncologique, après séquelles de radiothérapie et en chirurgie esthétique pour restructurer le visage, le décolleté, les mains, les seins, les fesses, les parties génitales et les chevilles.

De nouvelles techniques de prélèvement de tissu adipeux ont été développées en utilisant des canules de seulement 0.7 mm de diamètre, utilisées pour traiter les zones délicates du visage telles que les paupières et les lèvres.

Trois types de graisse sont distinguées :

Macrofat

La graisse macrofat se caractérise par des lobules de graisses d’un diamètre de 2,4 mm. La graisse macrofat est de nature plus structurelle et s’injecte facilement à travers une canule de calibre 18 ou 19G (gauge). La graisse macrofat est utilisée pour l’augmentation structurelle des fesses et des seins. Elle est à risque de résorption (30 à 40%) , de cystostéatonécrose, et de kystes huileux. Une seconde séance peut être nécessaire.

Microfat

La micrograisse (microfat) est caractérisée par des lobules de graisses d’un diamètre de 1 mm et sont obtenues en prélevant la graisse avec des canules de 2 mm de diamètre dont les multiples trous font chacun moins de 1 mm. La microcanule de prélèvement possède des orifices conçus spécifiquement pour fournir un prélèvement de graisse constitué de lobules d’adipocytes calibrés en volume. Les microcanules de déposition possèdent un diamètre calibré sur la taille des unités cellulaires obtenus avec la canule de prélèvement. (Figure 1)

La micro-graisse est utilisée pour la trophicité mais aussi pour le comblement du visage, du décolleté, des mains, des parties génitales et des chevilles.

Lipofilling à Créteil - Dr Hersant

Figure 1 : prélèvement d’un microlipofilling en circuit fermé pour éviter l’oxydation et la contamination de la graisse et à l’aide de canules avec des micro-orifices de prélèvement.

Nanofat

La nano-graisse (nanofat) est caractérisée par des lobules de graisse de 400 à 600 μm. La nano-graisse est obtenue en prenant la micrograisse émulsifiée et en la faisant passer entre deux seringues de 10ml reliées entre elles par un connecteur Luer-Lok femelle-femelle. Après 3 minutes de transfert continu (20 à 30 passages), la graisse est devenue un liquide émulsifié avec un aspect blanchâtre riche en cellules souches. La matière grasse émulsionnée est par la suite filtrée à travers un filtre superfin pour obtenir le nanofat.

La nanofat peut être facilement injectée à l’aide d’une aiguille de calibre 27, 30, 32 G. Il s’agit d’un ensemencement cellulaire destiné à l’amélioration de la trophicité.

Les nano-graisses peuvent être centrifugées pour éliminer les acides gras libres et créer un gel qui peut être appliqué en combinaison avec une crème qui favorise la pénétration dermique et peut être appliquée par des techniques de mésothérapie après un resurfaçage au laser ou un lifting du visage. Une combinaison des trois types de greffes de graisse est utilisée dans une chirurgie esthétique faciale ou une greffe de graisse faciale.

On utilise les nanofat pour améliorer les rides des joues, pour les cernes, le code barre des lèvres, la sécheresse vulvo-vaginale.