Chirurgie Plastique, Reconstructice et Esthétique.

Hymenoplastie

Hymenoplastie à Créteil - Dr Barbara Hersant

Qu’est-ce que l’hyménoplastie ?

La chirurgie de l’hymen est une chirurgie de confort et de reconstruction. L’hyménoplastie est donc une chirurgie de restauration de l’hymen. L’hymen est une membrane se situant entre la vulve (introitus) et l’entrée du vagin.

L’hymen se fragilise naturellement avec le temps. Les atteintes de l’hymen vulvaire sont majoritairement traumatiques par pénétration sexuelle. Elles peuvent s’inscrire dans le contexte des mutilations sexuelles féminines (après un viol, après une excision rituelle ethnique…).

De manière classique, il se rompt lors des premiers rapports sexuels. Cependant, de nombreuses autres causes peuvent être à l’origine de sa rupture : la masturbation, l’introduction d’un tampon hygiénique et la pratique du sport…. Avec l’âge la membrane hyméale se fragilise et devient avasculaire donc le saignement per coïtal à l’âge adulte est peu fréquent. Par ailleurs, plus de la moitié des femmes ne présentent pas de saignement lors du premier rapport sexuel.

Certaines civilisations et cultures attribuent une haute valeur à la virginité avant le mariage, conférée par la garantie d’un hymen intact et d’un saignement per-coïtal. Certaines jeunes femmes par peur d’un rejet de leur communauté peuvent faire la demande de ce type de procédure. Il faut savoir que le certificat de virginité n’est pas autorisé en France.

En résumé, La plastie pour convenance personnelle n’est pas pris en charge par la sécurité sociale.

Existe-t-il des Variantes anatomiques de l’hymen ?

Oui. L’absence à la naissance est rare et souvent associée à une malformation des organes génitaux.

On retrouve différentes formes : multiperforé, annulaire, cribiforme, imperforé….

La forme la plus fréquente est l’hymen annulaire. Il est considéré comme intact quand le diamètre est inférieur à 1 cm (perforation au centre de l’hymen).

En de membrane imperforée, une chirurgie à l’adolescence peut être nécessaire pour ouvrir l’hymen afin de permettre au secrétion et aux saignements de s’écouler.

Quelles sont les recommandations ?

Comme pour toute chirurgie plastique, l’arrêt du tabac est nécessaire. Une consultation gynécologique est également recommandée ainsi qu’une prise en charge psychologique.

Quel type d’anesthésie ?

L’intervention peut se faire sous anesthésie locale, rachi-anesthésie ou anesthésie générale.

Quelles sont les différents types d’intervention pour l’hyménoplastie ?

  • l : la suture simple à faire quelques jours avant le mariage n’est pas une technique fiable mais est la procédure la moins invasive.
  • 2 : les lambeaux de reliquats hyménéaux : Si ils restent des moignons hyménéaux, une technique consiste à les désépithéliasier et à les fusionner de part et d’autres. Cette intervention dure 30 mn et est fiable sur du moyen terme.
  • 3 : la périnéoplastie et lambeau vaginal postérieur :  en l’absence totale d’hymen et de béance vulvaire (entrée relâchée), on peut effectuer une périnéoplastie associé à un lambeau de muqueuse vaginale pour restaurer l’hymen. Cette intervention est jugée comme invasive. Il existe des risques obstétricaux potentiels en cas d’accouchement par voie basse. Nous ne recommandons pas ce type d’intervention pour de la chirurgie de confort. Cette technique dans notre expérience est la seule qui soit fiable sur le saignement per-coïtal.

Quels sont les suites ?

Il s’agit d’une chirurgie ambulatoire.

Les recommandations : éviter le sport pendant 3 semaines, les bains, les saunas et hammam. Les rapports sexuels à type de pénétration ne sont pas recommandés