Chirurgie Plastique, Reconstructice et Esthétique.

La reconstruction vaginale

Hymenoplastie à Créteil - Dr Barbara Hersant

L’objectif de la reconstruction vaginale

L’objectif est à la fois thérapeutique, fonctionnel et morphologique puisque la reconstruction permet, d’une part, le comblement de l’espace mort pelvien dans les cas d’exentération diminuant ainsi les complications post-opératoires (fistules, occlusion, infection), d’autre part, le maintien d’un schéma corporel morphologique et fonctionnel féminin proche de la normale.

Les techniques de reconstruction vaginale

Parmi, les avancées dans le domaine de la reconstruction vaginale, on peut citer l’utilisation de lambeaux perforants sur mesure prélevés en respectant les muscles  des grands droits.

En effet, l’imagerie 3D en rendu volumique et en réalité augmentée des vaisseaux perforants des muscles grands droits permet de prélever des lambeaux cutanéo-graisseux aux dépends des vaisseaux épigastriques inférieurs (DIEP-SIEP) vascularisés sur une perforante tout en sauvegardant l’intégrité fonctionnelle de la paroi abdominale.

Les avancées reposent également sur l’évaluation de la fiabilité per-opératoire et la surveillance de ces lambeaux par angiographie au vert d’indocyanine permettant une évaluation de la vascularisation par fluorescence.

Des nouvelles approches de reconstruction vaginale sont également en évaluation faisant appel à l’ingénierie tissulaire et à la thérapie cellulaire par adjonction de cellules souches.

Reconstruction vaginale Créteil - Dr Barbara Hersant

Reconstruction vaginale Créteil - Dr Barbara Hersant

Les lambeaux permettant la reconstruction du vagin

Quelle est la qualité de vie sexuelle après reconstruction vaginale après cancer ou malformation ?

Plus de 50% des femmes ne retrouvent pas de sexualité après une chirurgie du cancer même après reconstruction. Cependant plus de 70 % d’entre elles se disaient satisfaites d’avoir un néovagin fonctionnel.

L’arrêt total de la vie sexuelle est proportionnel à l’âge de la patiente mais également au développement d’un syndrome dépressif et la prise médicamenteuse qui peut être un frein à une reprise d’activité sexuelle. Les traitements tels que la chimiothérapie ou la ménopause induite par l’ovariectomie diminuent également la libido. Les cicatrices, la colostomie et la dérivation urinaire sont également des freins à une sexualité épanouie.

Dans les cas de reconstruction vaginale isolée pour agénésie congénitale, la qualité de vie est satisfaisante . Des troubles psychologiques liés à l’incapacité d’une grossesse semble avoir un impact sur la qualité de vie sexuelle. Les perspectives sont la gestation pour autrui et la greffe d’utérus.